29 février particulier…

Crédit : www.1jour1actu.com
Crédit : www.1jour1actu.com
Pendant que certains se réjouissent d’avoir trouvé de la bouillie de mil sans sucre et sans rien pour l’accompagner, d’autres se délectent copieusement d’une bouillie avec du bon botokoin, et d’autres encore savourent du thé au lipton avec un pain béninois enrichi de mayonnaise, de fromage et d’omelettes.
 
Même avec toute cette discordance, nous avions toujours eu une vision romantique de la vie. Oh ! Oui. Des études parsemées de peu d’échec et saupoudrées de beaucoup de réussites. Pour finir par atteindre le stade de diplômés. Chercher sans succès avant de trouver des stages pour enrichir notre expérience professionnelle. Décrocher un emploi stable. Tomber sur une femme à la voix suave, intelligente, exquise et cordon bleu, qui nourrit notre ventre et nos reins parce qu’elle nous aime plus que nous ne le méritons. Etre donc un homme ordinaire aux côtés d’une femme extraordinaire. Lui faire peu ou beaucoup d’enfants. Vivre une vie de famille entre instabilité, fidélité, prospérité et éternité. Oh ! Oui. Nous avions toujours eu une vision mielleuse de l’avenir.
 
Le contraste est que certains d’entre nous ont heurté dès leurs jeunes âge, l’écueil de la débrouillardise. D’autres beaucoup plus tard. D’autres encore ne l’ont jamais connu.
 
Ce que la vie s’est autorisée à nous apprendre de force, c’est que nous sommes dans une société où tout n’est pas fait que de liesse, d’allégresse et d’ivresse. Il y a tantôt un tantinet de désillusion, tantôt de l’exultation jusqu’à satiété, tantôt de la complication à n’en point finir, tantôt de l’exaltation sans que nous ne nous y attendions.
 
Tout ce revirement embrasse tous les domaines de notre vie. En amour comme en amitié. A l’école comme au service. En famille comme en relation.
 
En réalité, la vie se résume dans la simplicité. Et ce qu’elle a fini par nous enseigner à nous autres moins vieux, est que nous devons être lent à la colère, être patient. Nous devons être humble, être ouvert à tous, petit ou grand. Nous devons êtes honnête, ne pas tricher les autres. Nous devons nous armer de recul, ne pas laisser nos émotions obscurcirent notre raison. Nous devons être généreux, partager avec les autres. Nous devons garder de saines relations humaines, ne pas laisser l’argent et l’opportunisme nous diviser. Nous devons retarder notre jugement en toute circonstance, en laissant le privilège aux autres de s’expliquer. Même si leurs actions semblent parfois erronées, le motif peut être bon. Nous devons pardonner, sans garder rancune. Nous devons aimer, sans réserve. Nous devons travailler aussi longtemps que nous le pouvons pour obtenir cette autonomie dont nous avons besoin pour nous épanouir. Savoir nous arrêter, prendre une pause pour profiter des petits plaisirs de la vie. Et par-dessus tout, trouver du temps pour formuler des remerciements et prières à Dieu.
 
Sinon, aujourd’hui c’est le 29 février. Rendez-vous dans 4 ans…
 
Bonne semaine de travail, heureux mois de mars à toutes et à tous !

2 thoughts on “29 février particulier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *