Maroc : tuera ou tuera pas ?

L’instinct de survie ne se manifeste pas seulement que sur le plan humain. Quelquefois il va bien au-delà et atteint des sommets imparables. Des sommets étatiques soucieux de se protéger et de protéger ses populations. Face à la menace de l’épidémie Ebola, le Maroc a opposé son refus d’organiser la Coupe d’Afrique des Nations en janvier 2015. La raison est toute simple, il y a un risque patent de transporter ce virus sur le territoire marocain et donc d’une infection à grande échelle.